mardi 5 février 2019

Seb Agresti, in The New Yorker, 11 février 2019

Le dessinateur basé à Rotterdam, aux Pays Bas, Seb Agresti, illustre dans The New Yorker du 11 février 2019 l'article The Machine Stops d'Oliver Sacks.

© Seb Agresti / The New Yorker


samedi 2 février 2019

mercredi 23 janvier 2019

The New Yorker, sélection d'illustrations, 21 janvier 2019, Chris Ware, Cleon Peterson, Chris Gash, Ping Zhu

Le numéro du 21 janvier 2019 de The New Yorker nous offre quelques illustrations fort qualitatives dont voici une petite sélection subjective pour le plaisir :


Chris Ware pour l'article The Bleak Brilliance of Nick Drnaso’s Graphic Novels :
© Chris Ware / The New Yorker


Cleon Peterson pour l'article "How the Idea of Hell Has Shaped the Way We Think" :

© Cleon Peterson / The New Yorker



Chris Gash pour l'article The Upbeat Appeal of “Good Trouble” and “Brooklyn Nine-Nine”

© Chris Gash / The New Yorker


Ping Zhu pour l'article Sally Wen Mao Writes Visionary Poems for a Blinkered World :

© Ping Zhu / The New Yorker


mardi 11 décembre 2018

Gérard DuBois, affiche du Congrès Mondial contre la Peine de Mort, 2019

Gérard DuBois a créé le visuel du 7ème Congrès Mondial Contre La Peine de Mort qui se tiendra à Bruxelles du 27 février au 1er mars 2019. 
C'est peu dire qu'il le fait avec talent, on parlera plus de génie de l'illustration. 
Quel plaisir de voir un dessinateur qui réfléchit avant de faire un illustration ! Il nous montre encore une fois comment un dessin somme toute assez simple peut faire passer une idée avec grande force. Gérard DuBois fait partie de ces rares grands illustrateurs qui savent créer pour ne pas simplement mettre un joli dessin autour d'une idée, d'un article, un dessin purement décoratif souvent piqué dans une base d'images avec un peu, voire beaucoup, de couleurs qui distrait plus qu'il n'informe. 
A chaque fois, son talent lui permet de synthétiser un concept et de le traduire dans un dessin qui allie les idées et la beauté pour notre plus grand plaisir !
Bravo !

© Gérard DuBois / ECPM (Ensemble contre la peine de mort)


lundi 10 décembre 2018

Exposition Sempé-Delhomme, Galerie Martine Gossieaux, du 6 décembre 2018 au 18 avril 2019

La galerie Martine Gossieaux, petite par la taille, grande par le charme, accueille depuis quelques jours une exposition confrontant le travail de deux grands du dessin d'illustration, d'humour et d'esprit, Jean-Jacques Sempé et Jean-Philippe Delhomme
Les deux artistes, que quelques décennies séparent (presque 3), chroniquent à leurs manières la société, les travers de ses modes et de ses snobismes, ses petits moments du quotidien, non sans humour. Ils voient leurs œuvres présentées dans le monde entier, sur les murs de galeries, dans les pages de magazines, dans et sur des livres. Il était donc intéressant de mettre face à face, côte à côte, leurs dessins pour mettre plus en avant leur communauté d'esprit.


© Jean-Jacques Sempé / Jean-Philippe Delhomme

© Jean-Jacques Sempé

© Jean-Jacques Sempé

© Jean-Philippe Delhomme

© Jean-Jacques Sempé

© Jean-Philippe Delhomme

© Jean-Jacques Sempé

© Jean-Philippe Delhomme

© Jean-Jacques Sempé

© Jean-Philippe Delhomme



dimanche 9 décembre 2018

Jacques de Loustal, Jazz à Vienne 2019

Jacques de Loustal illustre la communication de l'édition 2019 du festival Jazz à Vienne qui se tiendra du 28 juin au 13 juillet 2019 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'affiche dans sa version paysage : 

 © Jacques de Loustal / Jazz à Vienne

L'affiche dans sa version portrait : 

 © Jacques de Loustal / Jazz à Vienne


L’événement propose moult goodies déclinant le dessin de Loustal : 
 © Jacques de Loustal / Jazz à Vienne

sans oublier l'indispensable tote bag :

 © Jacques de Loustal / Jazz à Vienne



Rebecka Tollens, dessin pour Kinodromo, Italie, décembre 2018

Rebecka Tollens signe d'un dessin mystérieux, sombre, magique, le programme du cinéma Kinodromo à Bologne en Italie ce mois de décembre 2018. Elle s'est inspirée d'un plan du film Le Mirroir d'Andreï Tarkovski (1975).


© Rebecka Tollens,/ Kinodromo



jeudi 22 novembre 2018

Sentenza, Affiche du film Yomeddine, 2018

C'est l'illustratrice française Sentenza qui a dessiné la belle affiche du film Egyptianno-Autrichiano-Américain, Yomeddine, qui relate l'histoire poignante d'un lépreux égyptien qui recherche sa famille à l'age de 40 ans.

© Sentenza / Le Pacte


De son vrai nom Caroline Labadie, Sentenza n'en est pas à sa première affiche de film, ayant déjà en particulier travaillé sur les films du distributeur Le Pacte comme Il Filio, Manuel, L'Effet Aquatique, Dégradé.


© Sentenza / Le Pacte

© Sentenza / Le Pacte

© Sentenza / Le Pacte


jeudi 15 novembre 2018

Emil Ferris, Stylist, 15 novembre 2018

Après avoir apostrophé le public bédéphile avec son premier volume de Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, l'Américaine Emil Ferris illustre désormais la presse française avec cette semaine Stylist. De son Bic 4 couleurs elle accompagne l'article consacré à Lillith, Une nana d'Enfer, ne s'éloignant pas de son univers de montres aux dents longues !

© Emil Ferris / Stylist


lundi 12 novembre 2018

Guide Le Fooding 2019

Avec l'automne arrive le guide Le Fooding qui comme chaque année, fait appel à de nombreux illustrateurs pour accompagner ses recommandations gastronomiques. Le cru 2019 est accompagné des dessins d'André Derainne, Maxime Mouysset, Edith Carron et Louis Rouannet. On y trouve également des publicités illustrées par Stéphane Trapier et Jeanne Detallante. C'est toujours un plaisir de parcourir ce guide pour la qualité de ses illustrations, faisant intervenir à chaque fois de nouveaux artistes de talent dans une démarche esthétique assurée. L'ouvrage est disponible en presse et en librairie, une édition spéciale limitée et numérotée est également trouvable (au Bon Marché).

La couverture et le Palmarès illustrés par André Derainne :

© André Derainne / Fooding

© André Derainne / Fooding

Maxime Mouysset, dont on a l'habitude d'apprécier le trait et l'humour chez Kiblind, illustre les pages Paris :

© Maxime Mouysset / Fooding

© Maxime Mouysset / Fooding

© Maxime Mouysset / Fooding

Edith Carron est en charge de l'illustration des pages France :

© Edith Carron / Fooding

© Edith Carron / Fooding

© Edith Carron / Fooding


Louis Rouannet accompagne l'ensemble du guide de quelques illustrations des coups de coeur  :

© Louis Rouannet / Fooding

Le guide contient 3 mini guides détachables, illustrés par Baptiste Virot (Nos chouchous de Bruxelles) et André Derainne (couvertures de Chambres de style et de Bars d'auteur)


© Baptiste Virot / André Derainne / Fooding

Le trait pop de Baptiste Virot dans le mini guide Nos chouchous de Bruxelles :

© Baptiste Virot / Fooding

© Baptiste Virot / Fooding

L'ouvrage est également l'occasion de publicités spécifiques illustrées par Stéphane Trapier (Beefeater) et Jeanne Detallante ( Mastercard et San Pelegrino )

© Stéphane Trapier / Fooding

© Jeanne Detallante / Fooding

© Jeanne Detallante / Fooding

Les sites pour retrouver tout et tout le monde : 







mardi 30 octobre 2018

Lionel Koechlin, Le Scandale Stopsénil, Editions Cornélius, octobre 2018

C'est un truculent livre que Lionel Koechlin vient de sortir aux éditions Cornélius, Le Scandale Stopsénil. Sur fond de première guerre mondiale, de ventes d'assurances douteuses et de trafic de vieux louche, Koechlin inaugure sa collaboration avec l'éditeur bordelais avec un ouvrage au style théâtrale, plein d'humour, où les dialogues tiennent un grande place, jonglant entre absurde et réalisme. Sous sa couverture toilée rouge, ce charmant petit livre carré ravira les lecteurs, amateurs du trait caractéristique du dessinateur et d'humour décalé.


© Lionel Koechlin / Cornélius


© Lionel Koechlin / Cornélius

© Lionel Koechlin / Cornélius

© Lionel Koechlin / Cornélius

© Lionel Koechlin / Cornélius

© Lionel Koechlin / Cornélius


LIONEL KOECHLIN : LE SCANDALE STOPSÉNIL
Editions Cornélius
Sortie le 11 octobre2018
Collection Lucette - 96 pages en bichro - 19,50 euros
Format 15 x 17 cm - Couverture cartonnée, toilé intégral
ISBN 978 2 36081 155 7